Jeux de définitions de l'ESS

Voici quelques citations extraites des encarts ci dessous. A vous de les retrouver...

  • ...une activité économique pérenne et rentable, avec une forte dimension humaine et socialement utile...
  • ...une économie des personnes...
  • ...un apport de solutions concrètes et innovantes à  une série de problématiques sociétales actuelles...
  • ...Une éthique et des principes : finalité de service autonomie de gestion ; décision démocratique ; primauté des personnes et du travail sur le capital...
  • ...une institution indispensable pour garantir la stabilité et la  durabilité de la croissance économique...bref, approfondir et renforcer  la démocratie économique...

« L’ESS, c’est l’ensemble des démarches pour démocratiser l’économie à partir d’engagements citoyens. Elle est très politique, au sens étymologique du terme : elle concerne de près la vie de la cité. L’ESS pense la société et l’économie comme un seul ensemble, et non comme deux éléments différents »

Jean-Louis Laville,

cité par Julien GIRY dans

"L’économie sociale et solidaire en plein essor à l’Ouest"

.

 

 

 

 "C’est une forme d’entreprise qui n’a pas pour objectif de dégager des profits qui vont être partagés entre des actionnaires, mais de permettre de développer une activité économique pérenne et rentable, avec une forte dimension humaine et socialement utile. Cette économie représente déjà 10% de notre PIB, ce n’est pas rien. Je pense qu’il est important maintenant de montrer que ce secteur répond à des objectifs et des critères qui sont souhaités par une majorité de Français." Corinne LEPAGE. "Vivre autrement". Grasset. Cité dans

ALTERNATIVES ECONOMIQUES

 

 

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale. Donnant la primauté aux personnes sur la recherche de profits, elles sont organisées autour d’une solidarité collective, d’un partage du pouvoir dans l’entreprise, et réinvestissent leur résultat dans les projets et au service des personnes.Coopératives, mutuelles, associations et fondations constituent un acteur économique de poids pour remettre l’humain au cœur de l’économie de demain.

CEDEF ( Centre de Documentation Economique et Finances)

 

"L’économie sociale et solidaire (ESS) se définit comme une économie des personnes. Cela représente la moitié des Français, soit 34 millions de personnes. Ils sont soit membres d’une association, soit adhérents à une mutuelle ou à une coopérative. L'ESS est présente dans tous les secteurs d’activités", Patrick Lenancker, co-rapporteur de la Commission temporaire économie sociale et solidaire.                                              YOUPHILL.COM

 

En Wallonie, le décret du 20 novembre 2008 relatif à l’économie sociale a récemment donné une définition de l’économie sociale. Au sens de ce décret, on entend par économie sociale les activités économiques productrices de biens ou de services, exercées par des sociétés, principalement coopératives et/ou à finalité sociale, des associations, des mutuelles ou des fondations, dont l’éthique se traduit par l’ensemble des principes suivants :

  1. finalité de service à la collectivité ou aux membres, plutôt que finalité de profit ;
  2. autonomie de gestion ;
  3. processus de décision démocratique ;
  4. primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition des revenus.

OBSERVATOIRE TRANSFRONTALIER DE L'ESS

 

L’économie sociale et solidaire (ESS) est un  secteur dont  le  potentiel de croissance n’a pas  encore été suffisamment  exploité et mérite à ce  titre une attention particulière. S’il est vrai que l’ESS emploie aujourd’hui plus de  11 millions de personnes à travers l’Union  européenne (soit l’équivalent de 6% du nombre  total d’emplois), ses activités restent largement  minoritaires dans la valeur ajoutée produite par  pays. Pourtant, l’économie sociale et solidaire  apporte des solutions concrètes et innovantes à  une série de problématiques sociétales actuelles,  et ce  dans  un grand nombre de domaines  comme l’insertion professionnelle, l’enseignement, la santé ou l’environnement. Face à ce constat, la Commission européenne a  rendu public dès 2011 une série d’initiatives  politiques visant à promouvoir l’économie sociale  et  solidaire. 

AVISE : POLITIQUE DE COHÉSION  EUROPEENNE 2014 – 2020

 

[…]rayonnant  bien au-delà de son importance numérique,  l’économie sociale a non seulement réussi à affirmer, au cours de ces dernières décennies, sa  capacité à contribuer efficacement à résoudre  les nouvelles problématiques sociales, mais a également consolidé sa position d’institution indispensable pour garantir la stabilité et la  durabilité de la croissance économique, redistribuer les revenus et les richesses sur un mode  plus équitable, adapter les prestations et les besoins, revaloriser l’activité économique au service  des nécessités de la société,  corriger les déséquilibres sur le marché du travail, bref, pour  approfondir et renforcer  la démocratie économique.   Extrait du Rapport d’information élaboré pour le COMITE ECONOMIQUE ET SOCIAL EUROPEEN par le Centre international de recherches et d’information sur l’économie publique,sociale et coopérative (CIRIEC).

 

AGENDA 2017 / 2018

BUZZ'in ESS

Vendredi 22 septembre 2017

11h45 - 14h00

 

Le Solilab

(Salle 42)

8, rue Saint Domingue 44200 Nantes 

Agenda Buzz in ESS NANTES

Renseignez l'agenda

Page du BUZZ'in ESS sur Facebook Nantes
Profile VIADEO du BUZZ'in ESS

BUZZ'in est adhérente du réseau des Ecossolies